Les zones les plus fertiles sont cultivées, révélant un paysage structuré par le bocage tandis que les zones caussenardes, « habitées » par les pelouses sèches, sont peu à peu envahies par les genévriers…