Observatoires Photographique du PaysageOPP Nord Aveyron

16-E8- Le Colombier – Coubisou

16-e8-coubisou-dayrac-le-colombier-opp-na-200616-e8-coubisou-dayrac-le-colombier-opp-na-2021

La première marche de l’ascension de la vallée du Lot vers l’Aubrac est marquée par des coteaux calcaires essentiellement identifiés par leur patrimoine bâti souvent remarquable.

Ici, le double muret en pierre sèche couronné de « clouques » a été sacrifiée à l’élargissement du chemin.

L’étude des paysages Aveyronnais réalisée par le CAUE nous amène souvent à définir les éléments identitaires. Ceux qui caractérisent et différencient les paysages les uns des autres, qui les rendent uniques. Les Observatoires Photographiques du Paysage que nous menons servent aussi à veiller sur l’intégrité des paysages et comprendre leur évolution. 

Ici, nous sommes en présence d’un cas extrême. L’élargissement de la route est motivé par la nécessité de rendre plus accessible les hameaux et répond à une contrainte. Mais ce qui nous intéresse au-delà du jugement d’utilité, c’est la disparition de ces murets en pierre sèche. Ils sont coiffés de belles «clouques», pierres de couvrement qui assurent la stabilité de l’ouvrage et témoignent du savoir-faire du bâtisseur. En parfait état de conservation, ces murs donnent à ce point de vue en 2006, tout son caractère caussenard. La pierre calcaire, les constructions en pierre sèche et le savoir-faire associé font partis des attributs identitaires des Causses.
Nous ne sommes pourtant pas sur un des Grands-Causses Aveyronnais mais une « enclave » située rive droite du Lot au-dessus d’Espalion au pied de la Viadène et du nord Aveyron. La géologie variée de ce secteur aménagé de petits plateaux calcaires en balcon sur la vallée entre Saint Côme d’Olt et Estaing. On y retrouve les attributs caussenards avec des constructions en calcaire, des coteaux aménagés en terrasses et les murets de pierre sèche.

La préservation du patrimoine paysager ne passe pas uniquement par l’étude de solutions alternatives d’aménagement, il en existait forcément ici : passage sur le côté, préservation d’un des deux murs et élargissement sur l’autre côté, par exemple. C’est la connaissance et l’identification de ces attributs qui permettent de motiver leur préservation.

  • Référence : 16-E8
  • Lieu dit : Le Colombier
  • Observatoire : OPP Nord Aveyron
  • Commune : 12190 Coubisou
  • Fichier source 2015 : CAU_4147.NEF
  • Date de prise de vue : 30-Jun-15 12:14
  • Mots clefs :
  • Thématique : Evolution des attributs culturels
  • Entité Paysagère : Nord Aveyron
  • Unité Paysagère : Vallée du Lot
  • GPS : 44°33’32.075″ N 2°43’26.592″ E
  • Focale : 38 mm
  • Photographe : Vincent Hurtes CAUE de l’Aveyron
  • Reconductions : 26 Juillet 2006 – 30 Juin 2015 – 25 Juin 2018 – 23 Juin 2021

L’esprit des lieux

 

Un commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page