Image rude d’obstacles naturels, offrant un couronne de points de vue sur le reste du département, les Monts du Lévézou, valorisés par une abondante ressource en eau, ont développé une riche économie agricole.
Les Monts du Lévezou sont fortement marqués par un climat rude et les vastes étendues des lacs.

Vezin La Clau au pied du puech du Pal Les lacs du Lévézou

Un obstacle naturel

Le Lévézou possède une image de pays rude où les obstacles naturels sont très présents. Les lignes de crêtes relevées (monts) des vallées de l’Aveyron et du Tarn forment une couronne ouverte vers l’ouest, offrant des points de vue sur le département. Considéré comme le « massif central » de l’Aveyron, le Lévezou constitue une barrière climatique entre le nord et le sud du département, une limite entre influences atlantiques et méditerranéennes. Adossé aux Grands Causses vers le sud-est, le Lévézou s’ouvre très largement sur les Ségalas vers l’ouest.

carte-levezou-aveyron

Des limites progressives

Les monts dominent un plateau étagé en gradins, doucement modelé par les sources. La ressource en eau a provoqué une transformation radicale de ces paysages, conséquente à la construction de barrages hydroélectriques.
Cette profonde mutation s’est accompagnée d’un fort développement touristique. L’appartenance au bassin laitier de Roquefort a amené une importante intensification agricole durant ces dernières décennies.

Carte de localisation des coupes Coupes de princie implantation des monts du Lévézou