Les paysages de l'Aveyron vous sont proposés par CAUE de l'Aveyron.

les Ségalas

Les Ségalas – Des paysages quotidiens

Les Ségalas – Des paysages quotidiens

Les paysages des Ségalas s’implantent directement sur les terrains anciens du Massif Central, socle géologique de l’Aveyron. Par leurs larges étendues, leur situation centrale et leur population nombreuse, ils sont le ciment qui lie l’ensemble des paysages du département. Le rapport entre les plateaux et les vallées introduit deux échelles de lecture différentes: Depuis les routes sur les dorsales, on…

Lire la suite

Plateau et vallée cristallins au coeur de l’Aveyron

Plateau et vallée cristallins au coeur de l’Aveyron

Occupant un large territoire au centre-ouest de l’Aveyron, le Ségala se prolonge au Nord vers le département du Lot et au Sud vers celui du Tarn, constituant ainsi la plus vaste entité paysagère de Midi-Pyrénées. Son étendue et l’importance de ses variations internes justifient l’emploi du pluriel : « les Ségalas ». Malgré l’inclusion de quelques enclaves atypiques, l’unité des paysages du…

Lire la suite

Terre à Seigle – Géologie des Ségalas

Terre à Seigle – Géologie des Ségalas

Le socle ancien du Massif Central Le sous-sol des Ségalas est constitué essentiellement des gneiss et micaschistes du socle cristallin du massif hercynien. Ces roches métamorphiques au feuilletage caractéristique sont difficiles à bâtir, exceptées les plus fines, utilisées en lauzes de couverture. Les sols qui en sont issus étaient peu productifs pour l’agriculture avant les amendements agricoles du XXème siècle….

Lire la suite

Terre à seigle – Relief et hydrographie

Terre à seigle – Relief et hydrographie

Un vaste plateau découpé Le relief général est constitué d’une pénéplaine dont l’altitude est décroissante dans deux directions: d’Est en Ouest et du centre vers le Nord et le Sud. Elle culmine à 814 mètres d’altitude près de Baraqueville. L’alternance des vallées encaissées (Lot, Aveyron, Viaur, Tarn, et leurs affluents) avec des dorsales plus ou moins larges, identifient fortement ce…

Lire la suite

Terre à seigle – climat

Terre à seigle – climat

Un climat ouvert aux influences atlantiques Le relief ouvert à l’Ouest favorise la pénétration des influences atlantiques. La dorsale de Rieupeyroux accroche les précipitations (de l’ordre de 1000 mm de pluviométrie par an). Combinés avec l’altitude elles provoquent des hivers réputés pour leur rudesse. L’amplitude altimétrique et le relief très découpé créent une multitude de microclimats. L’exposition et la situation…

Lire la suite

Terre à seigle – Végétation

Terre à seigle – Végétation

Une végétation de terrains acides Les influences climatiques atlantiques se traduisent par la place prépondérante occupée par la chênaie pédonculée qu’accompagnent parfois à l’ouest l’ajonc et même le chêne tauzin. L’étendue de l’entité paysagère concernée favorise l’apparition d’autres types de végétation. La chênaie pubescente traduit les influences méditerranéennes au sud de la vallée du Tarn. La hêtraie dénote le climat…

Lire la suite

Le châtaignier – les Ségalas

Le châtaignier – les Ségalas

Espèce indigène (on trouve des pollens dès la préhistoire), l’expansion du châtaignier est due à l’homme. Ses valeurs nutritionnelles et son adaptation aux sols acides, contrairement au blé, l’ont vite rendu indispensable pour pallier les disettes d’un terroir ingrat. Au XIXème siècle, plateaux et vallées du Ségala présentaient un paysage jardiné, où les châtaigniers étaient traités en vergers. Pieds sélectionnés…

Lire la suite

Les chênes du bocage : histoire de silhouettes

Les chênes du bocage : histoire de silhouettes

Le bocage du Ségala comporte peu de haies complètes. Le plus souvent, une haie basse buissonnante suit les barbelés, rythmée par les hautes silhouettes des chênes pédonculés émondés. Le prélèvement régulier des branches latérales pour confectionner des fagots (destinés essentiellement à alimenter les fours à pain) a dessiné un tronc, plus ou moins rectiligne, surmonté d’un houppier arrondi hors d’atteinte…

Lire la suite

Ouverture des plateaux, fermeture des vallées – Ségalas

Ouverture des plateaux, fermeture des vallées – Ségalas

Les plateaux et les dorsales sont occupés par un bocage à larges mailles aux haies basses buissonnantes ponctuées de grands arbres, notamment des chênes pédonculés émondés latéralement à la silhouette caractéristique. Aujourd’hui, la concentration des exploitations agricoles et l’intensification des cultures fourragères se traduisent par un agrandissement du parcellaire corollé à la disparition des haies. Dans les vallées, la forêt…

Lire la suite

Un monde à deux vitesses – Ségalas

Un monde à deux vitesses – Ségalas

Profondément rural mais densément occupé, le Ségala se caractérise par un antagonisme dans l’utilisation des terroirs de plateau et de vallée. Les paysages actuels ont été créés par le basculement de la pression humaine des vallées vers les plateaux. Une vie dense à l’abri des vallées La conquête des vallées s’effectue à partir du Moyen-Âge par l’aménagement en terrasses des…

Lire la suite

12