Les bastides, bien que n’étant pas une spécificité caussenarde, ont bénéficié de la richesse de ces terroirs. Ces villes nouvelles du moyen âge, sont créées afin de répartir, densifier et contrôler les centres de peuplement : leur développement est planifié.

bastide-villeneuve-aveyron

Il s’agit d’un urbanisme volontaire et maîtrisé proposant un schéma orthogonal organisé autour de la place centrale. Cette place publique est à l’origine de la structure urbaine de la bastide, conditionnant la largeur des îlots qui l’entourent.

bastide-villefranche-rouergue

Afin d’inciter les populations à venir s’installer et de favoriser leur ancrage dans la ville, aux lots à bâtir (ayral) sont associés, proportionnellement, un lot de jardin (cazal), et un lot de terres cultivables (champs ou vignes) (arpents).
À Villefranche, ce quartier de jardins est encore présent à proximité de la ville (il s’agit du quartier des ruelles) tandis que les parcelles de vignes et de champs ont peu à peu été urbanisées.