Calcaires du Jurassique et failles géologiques

Carte de géologie des petits causses aveyronnais

Composée de calcaires du Jurassique, la géologie est commune au Causse de Villefranche et au Causse Comtal. Ce dernier constitue l’extrémité du golfe des Causses tandis que celui de Villefranche appartient à la mer d’Aquitaine.

Animation formation des Petits Causses : cliquez sur la flèche rouge pour faire avancer le clip par étapes.

 

Ces Causses sont fortement structurés par un réseau de failles qui mettent en contact les marnes du Lias (composantes des Avant-Causses du Limargue) et les calcaires du Jurassique moyen (constituant les Causses proprement dits). C’est l’absence de secteurs très dolomitiques qui les distingue des Grands Causses.

Le calcaire peut faire une excellente pierre à bâtir. Sa structure ici en effet de former des moellons conséquents. À l’émergence des sources se déposent des travertins. Leurs excellentes qualités mécaniques en font une pierre à bâtir très recherchée, notamment pour les voûtes.

L’eau sculpte le calcaire en élargissant les fissures. À l’occasion du creusement de la carrière, apparaissent les strates horizontales des dépôts marins.

Une hydrographie karstique

Carte Hydrographie des petits causses Aveyronnais Carte du relief du Causse Comtal

Hydrographie du causse Comtal

Les plateaux des petits Causses ont un aspect tabulaire peu marqué en raison de l’absence de falaises. Exception faite de l’aplomb de la vallée du Lot pour le Villefranchois et du rougier de Marcillac pour le Comtal.

Les falaises, surplombant le vallon, offrent une protection contre les intempéries et de riches points de vue. La largeur conséquente de la vallée du Lot atténue l’impact des falaises.

Ces falaises, cependant, apparaissent surtout à la faveur de reculées comme à Salles la Source, Rodelle, Muret, Balaguier d’Olt ou Ambeyrac. De même, il n’existe pas de gorges spectaculaires (du type : gorges du Tarn) individualisant les plateaux de façon remarquable.

Carte du relief de la allée du Lot

Le relief disséqué par l’érosion des Avant-Causses et du Limargue est adouci par les nombreux glacis marneux qu’ont fait apparaître les failles.

L’hydrographie de type karstique donne des figures emblématiques (avens , pertes , résurgences ) qui confirment cette image caussenarde et constituent les attraits touristiques de ces lieux.

shema-reseau-karstique

cascade-de-laroque

 

La douceur apportée par les influences atlantiques

L’absence de relief notable depuis l’océan implique des influences atlantiques marquées. Combinées à une faible altitude (400 m pour le Villefranchois et 600 m pour le Comtal), elles sont facteur de douceur.

La nature perméable du sol des Causses crée, pour la végétation, des conditions de sécheresse que ne laisse pas soupçonner la pluviométrie. A l’inverse, sur les zones marneuses imperméables on trouve de meilleures conditions climatiques.

Les zones les plus fertiles sont cultivées, révélant un paysage structuré par le bocage tandis que les zones caussenardes, "habitées" par les pelouses sèches, sont peu à peu envahies par les genévriers… Les dolines, dépressions circulaires, accueillent une terre fertile rendant ces zones privilégiées pour la culture.

Une végétation adaptée au sous-sol asséchant

Coupe de principe : végétation des petits causses

La nature asséchante du sous-sol influence fortement la végétation. Elle est dominée par le chêne pubescent qui lui donne sa physionomie caussenarde. Les variations de relief n’isolent pas toujours ces terrains calcaires des autres zones géologiques. Le chêne pubescent, présent sous forme de taillis et souvent mêlé aux pâtures, permet l’identification de ces terrains caussenards.

friche-chene-taillis pente-seche-causse-villefranche
Les landes sont le domaine du genévrier (contrairement aux Grands Causses plus marqués par le buis) qui peut être envahissant lorsque le pâturage régresse.

friche-causse-comtal genevrier-causse-comtal

Les pelouses rases sont de faible étendue, mais elles conservent une partie de la richesse floristique des Grands Causses, symbolisée notamment par les orchidées.

Orchis bouffon / Orchis morio et Ophrys bécasse / Ophrys scolopax

Ces terrains contrastent avec le bocage à base de chêne pédonculé qui occupe les marnes des Avant-Causses.
Aujourd’hui, des secteurs entiers de terrains du Lias sont cultivés sur le Comtal tandis que ces mises en cultures sont moins marquées dans le Villefranchois. Bien que ponctuelles, les hêtraies soulignent fortement les corniches nord.

helleborus-hellebore-fetide bocage-chene-causse-comtal