Le bocage du Ségala comporte peu de haies complètes.

silhouette de chênes émondés

Le plus souvent, une haie basse buissonnante suit les barbelés, rythmée par les hautes silhouettes des chênes pédonculés émondés. Le prélèvement régulier des branches latérales pour confectionner des fagots (destinés essentiellement à alimenter les fours à pain) a dessiné un tronc, plus ou moins rectiligne, surmonté d’un houppier arrondi hors d’atteinte des échelles. Aujourd’hui, l’abandon de l’émondage laisse ces troncs se regarnir d’un manchon de jeunes branches. Mais surtout, ces arbres vieillissants sont souvent abattus sans espoir de renouvellement. C’est dans la partie orientale du Ségala, aux confins du Lévézou, que reste visible ce type de bocage.

 

chênes émondés