Élément identitaire d’un paysage et mémoire collective

Les arbres participent à définir le paysage dans lequel ils sont implantés. Que ce soit en milieu rural ou en milieu urbain, ils contribuent à former des ambiances, des caractéristiques paysagères, traduisent des modes de vie (exploitation, ressources agricoles, promenade, symboliques, événements…). Ceci est d’autant plus vrai en Aveyron que le département possède de nombreux terroirs différents. Ainsi, chaque entité paysagère peut être définie par des arbres identitaires et la structure végétale qui lui sont associés.

L’utilisation d’une espèce en un lieu précis dépend de sa faculté à s’adapter à son milieu (nature du sol et climat). Ainsi le noyer préfère le calcaire tandis que les châtaigniers se plaisent en milieu acide. Le hêtre préfère une altitude élevée, mais se retrouve en inversion d’étage lorsqu’il fait assez frais. C’est cet ensemble de facteurs qui permet de lire un paysage, de comprendre l’évolution d’un territoire.

Ségalas

arbre-segala

Nord Aveyron

arbre-nord-aveyron

Grands Causses

arbre-grands-causses

Rougiers

arbres-rougiers

Monts de Lacaune

monts-de-lacaune

Monts du Lévézou

levezou

Petits causses

arbre-petits-causses